En mars dernier, citant des questions de sécurité nationale, l’administration Trump a annoncé l’imposition d’un nouveau droit de 25% sur les importations d’acier et de 10% sur les importations d’aluminium. Le Canada, le Mexique et quelques autres apys on été temporairement exemptés de l’application de ces droits jusqu’au 1er Mai.

Le 30 avril le président américain Donald Trump a publié deux « Proclamations présidentielles » prolongeant l’exemption temporaire des nouveaux droits sur l’acier et l’aluminium jusqu’au 1er juin 2018 pour le Canada, le Mexique et l’Union européenne.

Les proclamations exemptent définitivement l’Argentine, l’Australie, le Brésil et la Corée du Sud du droit sur l’acier et exemptent définitivement l’Argentine, l’Australie et le Brésil du droit sur l’aluminium. Ces pays ont conclu, ou sont sur le point de conclure, des accords de quotas avec les États-Unis pour béneficier d’exemptions.

Les exemptions temporaires pour le Canada et le Mexique ont été prolongées en attendant le résultat des renégociations en cours de l’Accord de libre-échange nord-américain.

L’exemption similaire pour les pays de l’Union européenne est également subordonnée au résultat de négociations.

Lien (en anglais): U.S. Presidential Proclamation Adjusting Imports of Steel into the United States

Lien (en anglais): U.S. Presidential Proclamation Adjusting Imports of Aluminum into the United States