Une nouvelle analyse portant sur les exportations de conteneurs vides en provenance du port de Los Angeles montre à quel point les activités commerciales tentent désespérément de se redresser.

Selon ces données, la proportion des conteneurs vides exportés par rapport aux exportations totales quittant le port a augmenté de plus de 10 % et leurs départs se sont accélérés par rapport aux niveaux d’avant la pandémie. La cadence des exportations de conteneurs vides en provenance des ports de Long Beach, de New York et du New Jersey est légèrement plus élevée. Les exportations en provenance de ces ports font actuellement l’objet d’un examen de la Federal Maritime Commission après que l’on a noté un déséquilibre entre les exportations américaines et celles de conteneurs vides en 2020.

« La majorité de ces conteneurs vides à exporter se trouve actuellement dans les terminaux », a expliqué Gene Seroka, directeur général du Port de Los Angeles. « Les terminaux expédient ces conteneurs dans chacun des navires qui partent, afin de libérer de l’espace pour augmenter la capacité terrestre et accueillir davantage d’importations. Les deux tiers des conteneurs vides sont rapportés aux terminaux maritimes du port par camion.

Fait tout aussi important à noter : chaque jour, on ne parvient pas encore à combler 30 % des rendez-vous pour les camions. Nous devons améliorer la situation immédiatement. »

(Freight Waves)